Archives of #Objet

Douglas DC-3 , une innovation de légende

Le DC-3 est certainement l’avion qui a le plus contribué à l’essor du transport aérien. C'est également une icône, un symbole et un archétype qui a défini ce qu'est un avion commercial. Il est à ce titre intéressant en tant qu'objet technique.

DC-3 Força aera portuguese - Base aera n°1

Le Design Logiciel

Je publie, avec son autorisation, un texte écrit par Philippe Aigrain en 1985. Ce texte appelle à la création d'un design logiciel et à la prise en compte du grand public dans l'offre logiciel. A l'heure des assise du numérique, cet appel reste dramatiquement d'actualité, quand on analyse notre difficulté à adresser le grand public dans les offres technologiques française de produit/services de consommation. (Cet article fut publié à l'origine dans la revue Axe Sud, n° d'Avril-Mai-Juin 1985 )

Objets, innovation et marché au puces

Si vous êtes interressés par l'innovation, le changement, le numérique, l'interaction, l'internet des objets, si vous croyez à la nécessité de participer à la mise au point et au déploiement de technologies émancipatrices et sociales.Si vous aimez l'internet des Objets, Il est intéressant de faire vous-même une plongée exploratoire dans les objets et les systèmes techniques.

Faîtes le vous même – FLVM

Si vous n'êtes pas satisfait des produits que l'on vous propose, si vous n'aimez pas le design commercial anonyme d'aujourd'hui, si vous ne comprenez pas pourquoi on ne peu plus réparer son automobile, si vous voulez comprendre comment ça marche, si vous avez simplement envie de faire quelques choses qui vous trotte dans la tête. Lancez-vous, osez......

Objets d’identité britannique II

(Mise à jour)

Un article intéressant d'Alice Rawsthorn sur le design national britannique. Les icônes d'outre-manche sont parmi les meilleures. Ils signent parfaitement les époques de leurs conception et représentent ainsi parfaitement le territoire et la Grande Bretagne.

Jonathan Glancey le critique d'architecture du Gardian lui répond ici dans un essai intéressant. Pour Glancey, les designers anglais sont toujours aussi bon et même meilleur. Ce qui a changé c'est notre monde, devenu marchand et nos modes de vie. Glancey ajout que pour trouver du bon design anglais , il faut désormais aller l'acheter dans des magasins. pour le meilleur et pour le pire parfois.

A l'heure , ou l'on de parle que de design public, de design social, de design de service public, dont les anglais on été des révélateurs ou les "faiseurs de buzz". Cependant, je trouve que le propos de notre émérite critique est un peu court. Notre vie social et nos espace public ont toujours besoin de signes, d'usages et de services identitaires. La marchandisation des services publics historiques et l'arrivée du marketing de l'image dans ces secteurs a forte valeur identitaire a produit partout dans le monde de la médiocrité proportionnel  aux budgets dépensés.

Et chez chez les gaulois ?

Il est remarquable que chez nos voisins d'outre manche deux titres polémiquent et lance ainsi une controverse sur des sujets stratégiques. 

Cette controverse prend une autre saveur si l'on importe ce debat en France ou à Paris ou il est inexistant.

Un exemple pour illustrer nos pratiques ! la Sncf dans les années 70 travaille avec Louis Dandrel (signature sonore), Roger Talon, (Design de la voiture corail), Peter Keller (identité graphique). La voiture Corail a posé le standard du train moderne intercité (pré-TGV). Ce design a tenu 30 ans et est un élément d'utilité public, commercial mais aussi  esthétique et identitaire des services de transport de l'hexagone et des d'une image de la France. (une plaine agricole, quelques arbres, des vaches normandes et un train). Tout aussi fort que la cabine téléphonique anglaise.  Je rappelle que le train est un éléments d'infrastructure mobile identitaire fort et exceptionnel (lez TGV, le Corail, le Capitol rouge, etc....).

Aujourd'hui, la SNCF c'est soupoudrage, autocollant, et un logo qui n'aurait pas eu la moyenne en première année de BTS. L'identité sonore est devenu un jingle de publicité. Le tout forme une ratatouille visuelle honteuse mais surtout non géré, sans vision et sans direction. 

Les gares sont intelligentes, la SNCF a une maîtrise du sujet exceptionnelle grâce à l'AREP son agence d'architecture intégrée. Mais la SNCF n'a aucune vision en identité et en design.

Je ne suis pas passéiste. Il faut changer, il faut évoluer. 

Mais passer de talents comme "Talon ou Keller" à des concepts de communications "inhumains", désincarnés et "aculturelles".

cela ne fonctionne pas et conduit à ce que l'on voit aujourd'hui. Bien sur, on va m'opposer que cela a été testé et que c'est ce que les gens ont choisi. Pratique, cela évite d'avoir d'un avis, une vision et une proposition claire. 

C'est donc notre manière de ne pas construire une identité et d'en subir le résultat.

Quand André Malraux a fait nettoyer Paris, il a œuvré plus que tout un chacun pour l'identité de la capitale. Personne n'imagine aujourd'hui de revenir en arrière.  Les objets et les choses que nous partageons dans l'espace publique relève d'une même démarche et conséquence. Nous ne pouvons pas les laisser a des logiques sans cultures ou a seule vocation marchande. A bon entendeur et merci aux anglais d'ouvrir le débats.

Objets d’innovation: Caravelle

Voici une nouvelle rubrique qui exposera des objets intéressants, remarquables d'hier et d'aujourd'hui, prétexte à parler de design et d'innovation.

premier de ces objets d'innovation: La Caravelle

©photo:jlf - Portrait d'avion - (Cette caravelle est celle du général De Gaulle.) <br />

A propos des toilettes SNCF

Bientôt les vacances, vaste sujet si il en est. Vous allez peut-être utiliser les toilettes SNCF. Surprise, fleur et verre à dent.....
Nos chers cauchemars roulants (pour nous les hommes, je n'ose imaginer pour les dames) sont désormais envahis pas la trop connue maladie de l'autocollant, spécialité de la société national des chemins de fer.