Design produit

vers l’internet des objets

Du CES 2014 au rachat de Nest Labs par Google, les objets connectés déclenchent bien des enthousiasmes. On estime que le nombre d’objets en réseau devrait passer à 80 millions en 2020, sur un marché estimé à 5 milliards de dollars dès 2015.
Nous assistons à la prédiction de Mark Weiser, du Xerox Parc, qui imaginait dès 1988 la disparition des ordinateurs dans les objets du quotidien. Les récits autour des objets en réseau enflamment les esprits sous le terme d’« Internet des objets ».
Comme l’électrification en son temps, désormais tout ce qui est connectable sera connecté. L’internet sort des écrans et les objets se transforment en services. Les premiers usages s’orientent vers le sport, la santé, le bien-être, la maison, la sécurité et les loisirs.
Chez NoDesign, nous pensons que l’innovation est désormais tirée par les marchés liés au grand public car elle s’adresse à la multitude des utilisateurs et permet l’éclosion de nouveaux usages imprévus à partir de technologies toujours plus accessibles. Ces Objets, issus du numérique, ne sont ni des biens ni des services mais « de nouveaux services incorporants des biens », dans un système que nous proposons de nommer “NéoObjet”. Le design, indispensable, sert de lien à cet ensemble hétérogène et pour incarner l’offre et l’usage de ces objets systèmes. Ils sont conçus à partir de l’esprit du numérique: interactive, servicielle, informationnelle et relationnelle. Ils marient l’élégance d’un bel objet et le confort d’une bonne interaction, dans un ensemble juste et équilibré. Au-delà de la frénésie déraisonnable actuelle, beaucoup restent encore à imaginer : objets capteurs, objets programmables, objets à comportement… Ces objets vont idéalement fusionner avec la robotique pour proposer des « objets vivants », dont la forme, le comportement et le service varieraient en fonction de l’utilisateur.
On ne peut également nier que ce secteur engendre parfois des risques pour la vie privée . Mais le principal danger, moins visible, serait de ne pas être exigeants et pertinents sur ce que nous souhaitons en faire : des objets conçus pour servir avant tout les gens et ainsi créer de la valeur.

NéoObjets by Nodesign
Pour vous accompagner dans la conception et la définition de vos offres, NoDesign (Nouveaux Objets Design) conçoit depuis 2004 des objets connectés dans le cadre de NoDesignLab, son laboratoire d’objet connecté, sa carte WeIO, première carte de prototypage temps réel programmable en HTML5 et son collectif de designers développeurs autant logiciel que matériel. 
Orange, Orange R&D, La Poste, Parrot, Sculpteo, Gemalto, Parkeon, l’Ircam dans la recherche et les startUps Connected Cycle, IoTouch Technology, Dualo, PuzzleLab, MatchicLabs ont fait confiance à NoDesign pour définir, concevoir et prototyper leurs futurs objets.

We use cookies to ensure that we give you the best experience on our website.