Atelier FabLab à l'Ensci

Pour designer les usages et les produits du FabLab

2011

Depuis près de 30 ans, l’ENSCI fonctionne autour d'atelier et d'une vision de la pratique comme mode d'apprentissage et d'échanges.Depuis sa création en 1982, l’Ecole nationale supérieure de création industrielle (ENSCI) prône et met en œuvre une manière renouvelée de faire du design, au croisement et dans le prolongement de traditions européennes bien établies. Dépassant les dialectiques entre art et artisanat, entre artisanat et Industrie, entre art et design, entre tradition et modernité, et les englobant, l'ENSCI a été conçue pour répondre à des enjeux cruciaux : créer par la pratique une culture de l’objet industriel et en penser les processus de conception, sous les angles esthétiques et fonctionnels, économiques et sociaux.Depuis son origine, cette école est donc un espace de pratique, mais aussi un espace de pensée. Et cet aménagement particulier lui a donné son nom : « Les Ateliers ».

Nos enjeux

« Les Ateliers », tel un FabLab, poursuit depuis son origine des objectifs de natures et d’enjeux différents et complémentaires :
  • valoriser de façon harmonieuse les intelligences pratiques et théoriques
  • mettre la pratique et la démarche expérimentale au cœur de l'apprentissage
  • faire de la pratique manuelle une démarche de dignité, d'estime de soi, d’émancipation
  • valoriser le prototype et la maquette comme outil de conception
  • faire des technologies un élément d'émancipation et de libération plutôt que d'aliénation
  • construire des espaces innovants relevant du bien commun et du « vivre ensemble ».
Ce dernier point a été prolongé par :
  • créer les conditions de l'autonomie et de l'indépendance des territoires (recherches, inventions, innovations, productions spécifiques, réparations, etc.)

 Faites le vous-même

Le FabLab contemporain, ouvert au plus grand nombre, professionnels et amateurs, trouve une de ses origines dans l'accessibilité de technologies, au premier rang desquelles l’informatique, notamment les logiciels libres. Le potentiel  accru de fabrications personnelles est d'abord lié aux progrès et à la « démocratisation » des logiciels 3D, de l’open source, du numérique, des machines de prototypage rapide. Le développement des cartes électroniques programmables, de prototypage informatique, élargit le champs d’intervention aux nouvelles formes d’interactions (les objets – interfaces).

Le FabLab du Nouveau monde industriel (1)

Les dimensions économiques, sociales, technologiques du FabLab  sont un point d'intérêt majeur pour l'ENSCI. Il convoque les réflexions sur les nouveaux schémas de « conception / production / distribution » personnelle et artisanale et/ou néo-industrielle. Le mariage de techniques rapides et participatives permet d’investir l'espace entre les technologies et les innovateurs agiles (2) et les usages, pour faire exister les idées et les projets partagés. Cet espace s'inscrit également dans l'histoire du prototypage et de l'architecture non standard. Il reprend aussi les échanges ayant parcouru le Bauhaus sur les conditions de production, les débats entre industrie et artisanat ; il les prolonge et les dépasse.

Le FabLab tel que nous le concevons à l'ENSCI – Les Ateliers

La pensée et la pratique de Jean Prouvé, parrain de l’ENSCI, ont montré l'importance de la fabrication et des ateliers dans les processus de création et d'apprentissage. Dans la continuité des enseignements de cet ingénieur et concepteur français, le FabLab est autant un espace d'invention que de production, augmenté d’une dimension innovation sociale.Le FabLab, ou « laboratoire de fabrication », est l'occasion pour chaque designer, élève, enseignant, designer en post-diplôme, d’envisager la pratique du design industriel dans un contexte où il est directement acteur de la chaîne de fabrication. L'objectif du FabLab est d'inscrire la fabrication au cœur même du processus de création afin qu'elle soit partie intégrante du temps de la projection et de la création, et non pas seulement l'étape finale de la concrétisation matérielle. Dans cette convergence entre conception et production, le FabLab se propose comme espace d'expérimentation de nouveaux processus de création d'objets. Ici, l'expérimentation, le faire, associés à la transversalité des connaissances et des expériences, sont au cœur du projet. Il ne s'agit pas de s'en tenir à des hypothèses mais bien d'élaborer et rendre fonctionnelle la chaîne de conception / production et d'aller jusqu'à la réalisation des objets finis, ainsi que leur diffusion. Il faut, pour cela, investir les machines disponibles à l'école (outils de CAO, imprimante 3D, fraiseuse numérique, machines traditionnelles des ateliers bois, métal, plastique, outils numériques de programmation et de fabrication du studio digital, etc.), non pas comme des outils d’exécution de maquettes mais  comme des outils de création, de conception et de production de prototypes.

Les « objets » du FabLab de l’ENSCI

« Les Ateliers », made in ENSCI, déborde la production d'objets connus et s'attèle à inventer et proposer les nouveaux objets du XXIème siècle, les néo-objets : objets programmables, objets interfaces, objets vivants, objets à terminer, objets téléchargeables (3), Le FabLab, façon ENSCI – Les Ateliers, a en effet pour objectif  d'explorer plus particulièrement les nouvelles typologies d’objets, leurs usages et les conditions de leur production ainsi que les méthodes et processus pour parvenir à leur réalisation.Des questions surgissent alors qui font encore débat et fournissent des thématiques de recherche à l’ENSCI :
  • quels types d'objets avec quelle esthétique pouvons-nous imaginer et proposer à partir de ces nouveaux procédés ?
  • quelle sera demain la place et la valeur de la création industrielle dans cette figure de conception et de production aujourd’hui diffusée ?

 (1) Ce concept a été proposé par le philosophe Bernard Stiegler. « Les entretiens du nouveau monde industriel » est une manifestation annuelle co-organisée par le Centre Pompidou / I.R.I., le pôle de compétitivité Cap Digital et l’ENSCI – Les Ateliers. Sa prochaine édition (19, 20 et 21 décembre 2011 à Beaubourg) aura pour thème « Les technologies de la confiance ». (2) Méthode de conduite de projet, initiée au début des années 90 aux Etats-Unis, qui valorise des méthodes rapides de développement informatique et met en avant l'être humain et les usages. (3) Projets traités à l’ENSCI.

We use cookies to ensure that we give you the best experience on our website.