Ville numérique

Région numérique «A city is a machine for interacting»

Ce qu’on appelle « la ville » est en train de disparaître, au profit de lieux hétérogènes, parcourue de flux et de phénomènes autant que de dispositifs et de bâtis. Ils intègrent le distant , l’hyperlocal, l’hétérogénéité des densités, de nouveaux centres, etc….Les fonctions essentielles de structure de l’espace physique et mental qui désignaient la ville, comme système, mais aussi comme idée régulatrice du vivre et de l’habiter ensemble ont évolué…
Elle fonde quelque chose qui, par sa morphologie, appartient au domaine de l’hyperurbain (architecture, espaces publics, réseaux, gouvernance, design, etc.) et qui devient un au- delà ou un par-delà la ville: une mégalopole …

Les nouvelles technologies d’information et de communication (NTIC) créent un territoire et un espace urbain nouveau,
un no_urbain (nouvelle organisation urbaine) composé d’un entrelacs de situations physiques et de numériques.

Cette hybridation n’est qu’à ses débuts mais pourra peut-être fluidifier les enjeux urbains actuels au niveau des transports, de l’information, de la communication, des échanges et du sentiment d’appartenance aujourd’hui diffus.

La Région numérique, et par issu l’identité de la Région numérique, est donc un enjeux majeur si on veut tisser des liens forts entre les habitants et le territoire, pour ainsi rendre la ville complexe, familière.