Posted on décembre 14th, 2013 by Jean Louis Frechin

0 Comments

Formé à l’Ensci, l’idée des ateliers de conception et de fabrication est consubstantielle à ma pratique.
Depuis 7 ans je je suis engagé dans le développement de ces ateliers pour contribuer à revaloriser et a résister à l’abandon de l’industrie comme économie autant que comme culture..
Ainsi avec la Fing, l’association Ping à Nantes et l’Ensci a été lancé le programme FabLabSquare sur ces ateliers d’innovation qui tentent de bouleverser notre culture abstraite et analytique de la conception et d’intégrer l »esprit du numérique dans l’industrie ».
J’ai écrit sur les enjeux de la mutation des pratiques de conception et de fabrication avec le numérique et du Design, dans « Internet casse t’il des briques ? » publié par le Forum d’action Modernité ou FabLab, des usines pour tous ?.

La Ministre Fleur Pellerin à l’écoute des mutations s’était engagée en mode « Bootstrap » sur Twitter.
« @fleurpellerin: Oui, nous voulons des #fablab partout en France. Et pas d’inquiétude, @nodesign, le design aura une place de choix ;)« 

Aujourd’hui, c’est fait. Bravo donc aux porteurs de projet, aux enthousiastes, à ceux qui nous ont rejoints.
Merci à l’État qui a compris autant qu’ils nous a compris.

Le résultat de cette appel s’est déroulé à l’Ensci. j’ai été chargé de représenter son directeur en déplacement à l’étranger. « cohérence et hasard de la vie, parfois »

C’est donc en pensant a la genèse improbable de L’ensci – les Ateliers, à ses personnels, ses professeurs, ses étudiants, à mes amis de la Fing, de Ping et d’Artilec que j’ai du prononcé le discours d’accueil de cette cérémonie.

je vous le livre ici

« Monsieur le Ministre du redressement productif, Madame la Ministre des PME, de l’innovation et du Numérique .

Au nom de Bernard Kahane, je vous la souhaite la bienvenue à l’école nationale de création industrielle – les Ateliers dont le nom signe l’esprit.

Ce jour est important pour nous, car il exprime ce pour quoi nous existons.

« Il ne peut y avoir de développement sans invention, sans risque, sans intelligence. L’homme ne pourra plus, dans une société de savoir généralisé, accepter de travailler sans créer, ni participer aux décisions. « 
– Ainsi parlait François Mitterrand  créateur de l’Ensci, il y a 30 ans.

Ces nouveaux lieux de conception et de fabrication qui nous rassemble aujourd’hui, célèbrent notre mission: Considérer que pour qu’il y ai progrès, il faut mouvement, ainsi que le désir d’aborder le futur comme une opportunité.
A l’aune du changement d’âge que nous vivons, pour innover radicalement, il nous faudra dépasser le connu pour transcender par, au travers, et au-delà les connaissances acquises.
Ces nouveaux lieux transdisciplinaires de fabrication célèbrent l’esprit du numérique: de nouvelles situations de productions de l’intelligence autant qu’une nouvelle manière de faire et produire les choses.
L’intelligence de la main et la pensée comme outil, réconciliée.
Ainsi ces ateliers où le prototype est un outil de conception sont d’abord et avant tout des lieux de création, d’invention, d’innovation et de production qui accélèreront la transformation de nos entreprises, en fera naitre de nouvelles, mais aussi valoriseront les talents. Ils réintroduisent la culture du « Faire » et des « Propositions » que notre pays a quelques peu oubliées.

Nous sommes fiers de voir aboutir les mouvements engagés, il y a prêt de 15 ans.

Jamais notre pays ne s’est enthousiasmé aussi vite pour le changement. C’est parce qu’au-delà des modes, ces organisations innovantes nous parlent, sont contextuelles et culturelles.

Cette « école de fabrique » pour citer Marius Vachon regroupe et rassemble ce que nous sommes:
- Les salons: lieux ou l’on pense,
- Les ateliers: lieux ou l’on fait
- Les cabinets de curiosité: lieux ou l’on partage.

Dans ces lieux, vont être inventé le nouveau plutôt que la production de ce que l’ont connait. Ainsi produits, services, objets connectés, donnés, logiciels, procédés et production flexible numérisée formeront de nouvelles chaines de conception, de distribution, et de fabrication opportunité pour les grandes comme les jeunes entreprises, mais également pour les talents.
Ce Nouveau Monde industriel indissociera industrie et artisanat, c’est-à-dire l’unique et la série; matériel et immatériel, c’est dire les atomes et les octets.
Il alliera industrie, service, numérique, et les Hommes pour proposer les objets et services de demain qui vont autant nous servir que parler de nous.
Le design en est un des moteurs.

Cette maison est donc la vôtre.

Vive les ateliers du Nouveau Monde industriel, vive le numérique, vive le design« 

Nous devons féliciter les lauréats, Artilect (Toulouse), Ecolab , L’Usine.io (Paris), Manchelab, Poblab, le Fablab Calais (Calais), Fablab Orléans, Fablab Val de Drôme, ICIMontreuil, zBis , SmartMaterials, FabClub (Saint-Malo/Paris), leLabFab (Rennes), Fabmake (IRT Jules Verne, Bouguenais).

Maker, oui mais pour quoi « faire » ? Il nous faut donc nous mettre en marche pour effectivement changer la nature de la conception et de l’innovation en France et proposer du désir. Au delà, des enthousiasmes, il va falloir nous remettre au travail, ne pas être dans la pensée magique ou la confusion des genres. C’est une responsabilité énorme, et une opportunité unique.

Jean Louis.

Think Tools 300x212 Résultat de lAAP FabLab...

Partager et diffuser
  • Digg
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • LinkedIn
  • Netvibes
  • Posterous
  • RSS
  • StumbleUpon
  • Technorati
  • Tumblr
  • Twitter
  • viadeo FR
  • Wikio FR

Be the first to start a conversation

Leave a Reply